> Newsletter

Juin 2016

RALENTISSEZ !

Instantanéité, immédiateté, ultra-connection…, avec l'avènement du numérique, l'information déferle en continu. La jeune génération, dite génération Z, est boulimique d’informations et la consomme toujours plus vite et sous toutes ses formes - vidéos, photos, posts, blogs… - y compris l’information santé, ce qui n’est pas sans risque ! Diffuser auprès de ce public jeune une information fiable et validée est utile, tout comme l'encourager à y contribuer. Qui mieux que des jeunes pour parler aux jeunes !
Pour tout savoir sur ces nouvelles pratiques de l'information, prenez le temps de découvrir nos invités et surtout... ralentissez !

Stéphanie Chevrel, @s_chevrel
Fondateur @obsinfosante - Co-fondateur et DG @capitalimageFr

NOUVEAUX MÉDIAS : LA GÉNÉRATION Z CONSOMME TOUJOURS PLUS ET PLUS VITE

CONFÉRENCE AVEC MICHEL OGRIZEK, FONDATEUR ET PRÉSIDENT DE MGROUP

A l’occasion du congrès « L’enfant et les écrans » organisé par le Groupe de Pédiatrie Générale, Michel Ogrizek dresse un état des lieux de l’évolution des outils de communication : "les traditionalistes âgés entre 70 et 90 ans ont assisté aux balbutiements de la télévision ; les baby boomers ont connu la télévision en couleur et les cassettes vidéo ; la génération X a vécu le début des ordinateurs et la génération Y, le tout digital."

En savoir +

CONTRÔLER DAVANTAGE LES INFORMATIONS À DESTINATION DES JEUNES

RENCONTRE AVEC GÉRARD BARDY, JOURNALISTE ET ÉCRIVAIN

Interviewé pour l’Observatoire de l’information santé, Gérard Bardy affirme que "la dangerosité des nouveaux médias vient essentiellement des commentaires réalisés à partir d’informations sérieuses. Il faudrait que la Haute Autorité de Santé (HAS) dispose d’un mini-collège pour veiller, rappeler à l’ordre, voire fermer des sites s’ils deviennent dangereux, notamment ceux concernant le plus jeune public."

En savoir +

INTÉGRER DAVANTAGE LE JEUNE PUBLIC DANS LE TRAITEMENT DE L'INFO SANTÉ

ENTRETIEN AVEC LE DR JACQUES CHEYMOL, PÉDIATRE

"Les médias cherchent souvent à avoir une accroche sur une thématique pour retenir l’attention du grand public. Les thématiques retenues ne sont donc pas forcément les plus utiles en terme sociétal ou de santé publique. Les émissions réalisées par les enfants ou les adolescents eux-mêmes sont une porte d’entrée plus intéressante", explique le Dr Jacques Cheymol lors du congrès "L'enfant et les écrans", organisé par le Groupe de Pédiatrie Générale.

En savoir +

MIEUX ORIENTER LES PATIENTS VERS DES SOURCES D'INFORMATION FIABLES

ENTRETIEN AVEC LE PR JÉRÔME DE SÈZE, NEUROLOGUE, CHRU DE STRASBOURG

"Il faut se méfier d’une information non triée qui peut être délétère pour les patients. Parfois, nos patients arrivent avec quantité d’idées reçues sur la maladie et les traitements alors que leur source d’information n’est pas bonne. Notre rôle est aussi de les orienter vers des sources d’information fiables et de reprendre avec eux ce qu’ils ont pu voir ou entendre", affirme le Pr Jérôme de Sèze dans le cadre de la Journée mondiale de la sclérose en plaques (SEP).

En savoir +

CANCERS : RELAYER LES INFOS DIFFUSÉES PAR LES ORGANISMES RÉFÉRENTS

ENTRETIEN AVEC LE PR VÉRONIQUE TRILLET-LENOIR, CHEF DU SERVICE D’ONCOLOGIE MÉDICALE, CENTRE HOSPITALIER LYON SUD

« L’Institut National du Cancer (INCa) élabore des recommandations, diagnostics et thérapeutiques à l’usage des médecins spécialistes et généralistes et à l’usage des patients. Ces recommandations édifiées par les professionnels de santé avec l’aide des patients sont le socle de ce que les médias doivent prioritairement diffuser au grand public », affirme le Pr Véronique Trillet-Lenoir interviewée pour l'Observatoire de l'information santé.

En savoir +

CANCER DU SEIN : LA BONNE INFORMATION AU BON MOMENT

RENCONTRE AVEC LAURE GUÉROULT-ACCOLAS, PRÉSIDENTE DE L'ASSOCIATION "PATIENTS EN RÉSEAU"

"Il n'y a pas un cancer du sein, mais des cancers du sein qui sont très différents dans leur prise en charge. On passe ainsi souvent à côté de la bonne information utile au bon moment. Notre association facilite l'accès à des informations fiables, validées scientifiquement, pour faire gagner du temps et faciliter le parcours de soins des malades", observe Laure Guéroult-Accolas.

En savoir +

APPORTER PLUS DE NUANCES À L'INFORMATION SANTÉ

RENCONTRE AVEC LE DR FRANÇOIS LIARD, MÉDECIN GÉNÉRALISTE, TOURS

Pour le Dr François Liard interviewé lors de la Journée européenne de l' AVC, "la santé est un sujet qui préoccupe la population, d'où une forte couverture médiatique. Elle est souvent bien traitée par des personnes compétentes mais il faut éviter les sujets courts car la médecine est complexe et ne se contente pas de ce genre de réponses. Des nuances sont à apporter."

En savoir +

Vous aussi, suivez-nous sur :
@CapitalImageFr   @s_chevrel   @vaumas
www.observatoiredelinfosante.com   @obsinfosante

CAPITAL IMAGE au coeur de l'information santé - Agence de Relations publics et Relations média santé
Tél. : + 33 1 45 63 19 00 - info@capitalimage.net - www.capitalimage.net

SANTÉ PUBLIQUE • ENVIRONNEMENT THÉRAPEUTIQUE • CORPORATE • MARQUES & PRODUITS