INFOS SANTÉ  :  SANTÉ PUBLIQUE  •  CORPORATE  •  ENVIRONNEMENT  •  MARQUES ET PRODUITS

Rejoignez-nous sur Twitter  Scoop.It  LinkedIn  Facebook

Prévention des comportements à risques : la parole donnée aux adolescents

Publié le mardi 3 juin 2014
  

Interview du Professeur Philippe Jeammet, Président de la Fondation Pfizer pour la santé et le bien-être de l’enfant et de l’adolescent.

Dans la continuité des Forums Adolescences lancés en 2005, la Fondation Pfizer, soutenue par son partenaire, le Ministère de l’Education nationale, a lancé – cette année – un appel à projets « Prévention Ados : tout un scénario » portant sur les comportements à risques à l’adolescence tels que l’alcool, les drogues, la violence, le harcèlement…

Des jeunes très investis dans l’appel à projets de la Fondation Pfizer « Prévention Ados : tout un scénario »

La Fondation Pfizer a voulu donner la parole aux jeunes en lançant un appel à des propositions de scénarios portant sur les conduites à risques. « Les ados se sont fortement impliqués dans les projets en lien avec leur entourage éducatif. Leur donner la parole a été une forte motivation et a déclenché une bonne implication qui a conduit à une assez grande diversité et richesse de projets. Je suis frappé par la dramatisation qui ressort des projets, une espèce de tout ou rien qui correspond sûrement à quelque chose de très profond dans le fonctionnement de notre société et qui retentit sur les ados, c'est-à-dire sur la prévention. Les ados sont tout de suite dans l'extrême, il y a en particulier une omniprésence du risque suicidaire », constate le Pr Philippe Jeammet.

Des comportements à risques qui ne sont pas synonymes de destruction

« Au fond, nous sommes programmés comme tous les êtres vivants pour réagir à tout sentiment de menace dès que notre territoire est inquiété. Le territoire humain est devenu exponentiel ; il ne s'agit pas simplement de la distance physique, mais aussi de la représentation que l'homme a de lui-même et de ce qu'il pense que les autres ont de lui, c'est-à-dire le narcissisme.

Notre territoire est comparable à notre club de football, à nos croyances, à notre village… Dès que nous sommes menacés, il faut retrouver un rôle actif du côté de la créativité à savoir de la vie, de l'échange. Ces comportements à risques ne sont pas du tout à visée masochiste, voire destructrice ; c'est une façon toujours possible de se redonner un rôle actif. L'échec, la destruction est toujours possible, non pas parce qu'on veut se détruire mais parce qu'on veut retrouver un pouvoir sur sa vie. »

Des jeunes vulnérables à accompagner davantage

« Il y a toujours un risque potentiel chez les jeunes, mais certains sont plus vulnérables que d'autres parce qu’ils ont moins confiance, ont moins de tempérament, ont une plus grande sensibilité. Ils vont avoir des attentes plus fortes et vont être plus sujets à la déception que ceux qui finalement n'attendent pas trop.

Quelle est ma valeur, est-ce-que j'existe pour quelqu'un ? Ils sont très dépendants de ce regard des autres qui doit leur renvoyer une image où ils se sentent avoir une valeur ou compter pour quelqu'un. Ils sont en attente d'une forme de reconnaissance qui leur donne justement ce pouvoir de se sentir exister et qui est évidemment plus aigüe au moment de l'adolescence avec d'importantes remises en cause, une forte recherche de soi-même. C'est important que les adultes le comprennent. »

Des jeunes soucieux de faire entendre leur voix pour prévenir les comportements à risques

La prévention est si difficile parce qu'on se sent passif, on reçoit des leçons des autres. Or, on a besoin de se sentir acteur de sa vie. Comment redonner à ces jeunes le moyen de redevenir des acteurs et non d'avoir l'impression de subir les injonctions des autres et de se sentir en état d'infériorité ? Toute la question de la prévention est là : comment les motiver, leur redonner envie de prendre soin d'eux-mêmes ? Il faut leur faire sentir qu'ils sont importants pour nous, même si nous ne sommes pas toujours d'accord avec eux, notamment sur leurs comportements destructeurs. Il faut leur faire savoir qu'ils ont une valeur suffisante et qu'on peut s'exprimer par les moyens de la réussite et non de l'échec, parce qu'en effet ils le valent bien. »

Site Internet dédié à "Prévention Ados : tout un scénario"

www.fondation-pfizer.org

Marquer les esprits, faire évoluer les comportements
Toutes les actualités de l'agence de RP santé Capital Image
infographie-01.jpg
Et si la prévention des ados passait par les ados... Serait-elle plus efficace ?
Grand-prix-implantation.jpg
4 finalistes ont été retenus pour le Grand Prix de l’implantation Start-Up e-Santé 2015
ChristineRolland4.jpg
Rencontre avec Christine Rolland, Directrice de l’association Asthme & Allergies
Fédération Nationale de l'Information Médicale
Membre de la FNIM
Acteurs de santé
Abbvie ACCESSIBLE CONSEIL AF3M AFA AFPSSU AFRAVIH AFSOS Air Liquide AMFE AMGEN ANRS APIDIM ARIIS Association France-Côlon BAYER Bayer HealthCare Bristol Meyer CFLHTA CIMA Collectif K EDF Ferring FFAAIR Fondation PFIZER Fondation Stallergenes GSK GSK Santé Grand Public Hôpital Américain de Paris Hospira HTA - Société Française d'Hypertension Artérielle HTAP LEO Pharma Lilly LIR MERCK SERONO MSF OTSUKA SNADOM STALLERGENES Trophées e-santé 2015 UNASDOM SANTE Unilever Université e-santé 2015 upsa VIDAL Viiv Healthcare WELCOOP
CAPITAL IMAGE au coeur de l'info santé - Agence de Relations Publiques et Relations Média Santé
86, avenue des Ternes - 75017 Paris - Tél. : + 33 1 45 63 19 00 - Fax : + 33 1 45 63 19 25