INFOS SANTÉ  :  SANTÉ PUBLIQUE  •  CORPORATE  •  ENVIRONNEMENT  •  MARQUES ET PRODUITS

Rejoignez-nous sur Twitter  Scoop.It  LinkedIn  Facebook

Les soins de support : une prise en charge globale du malade atteint de cancer

Publié le mardi 18 novembre 2014
  

Une pratique pluridisciplinaire
L'Association Francophone pour les Soins Oncologiques de Support (AFSOS) a été créée dans le but de promouvoir les Soins de Support, c'est à dire l'accompagnement et la prise en charge globale et multidisciplinaire des patients atteints de cancer. Au moment de la visite, autour du lit du patient, chaque acteur de soins a son avis ; la discussion sur les Soins de Support doit être un véritable moment d'échange et de confiance entre les professionnels de santé, les patients et leurs proches.

Le rôle de l'infirmière d'annonce doit encore évoluer
En ce qui concerne la consultation d'annonce qui figure dans les différents Plans Cancer comme une étape indispensable, il existe une forte différence de perception entre les oncologues et les patients ; si 98% des oncologues affirment la proposer, seuls 55% des patients disent se l'être vue proposée et au final seuls 49% disent en avoir bénéficié*. Ceci est probablement dû à une mauvaise compréhension des patients du terme "consultation d'annonce", qui leur est proposé au moment choc où l’on découvre la maladie ; mais au vue de ces chiffres, on peut aussi poser la question de savoir si elle est suffisamment disponible et si le rôle de l'infirmière d'annonce a suffisamment évolué notamment dans la coordination des soins en ville.

Les soins de support doivent être présentés dès la consultation d'annonce
Peu de patients connaissent le terme de "soins de support" - "patient care" aux Etats-Unis - et trop peu en bénéficient, mais on peut se demander si tous les médecins savent ce que cela signifie. Il faudrait donc davantage informer les malades, mais aussi l'ensemble des soignants pour revendiquer une meilleure prise en charge globale des patients.
Les patients doivent être accompagnés à tous les stades de leur maladie, puis lors de leur guérison. Les soins de support doivent être discutés très tôt dans la prise en charge du malade, dès la consultation d'annonce, et avec leur entourage. Aux Etats-Unis, c'est ce qu'on appelle le "early palliatif care". Mais les malades qui sont guéris et qui reprennent une vie professionnelle ont pu garder des séquelles de leur traitement, et là aussi les soins de support ont toute leur place.

Le médecin généraliste au cœur des soins de support
84% des patients déclarent voir le médecin traitant dans le cadre de leur maladie ; cet interlocuteur est dès lors au cœur du suivi en ville*. Il apparait plus important que d’autres professionnels de santé, comme l'infirmière libérale ou le pharmacien, alors même que ceux-ci pourraient jouer un rôle clé, notamment dans l’explication des traitements. Les échanges d'information entre la ville et l'hôpital doivent se faire en symbiose, ils sont nécessaires pour que les malades ne soient pas isolés et trouvent des réponses complémentaires. Il faut aujourd'hui travailler tous ensemble, en multiprofessionnalité et en multidisciplinarité, au profit des malades et des soignants.

*2ème Baromètre AFSOS des soins oncologiques de support.

Le baromètre AFSOS des soins oncologiques de support a été réalisé avec le soutien d'Hospira, groupe pharmaceutique international américain, pionnier dans les médicaments injectables biosimilaires en Cancérologie, qui soutient plusieurs initiatives pour analyser la place des soins oncologiques de support dans le parcours de soins et développer la recherche clinique dans ce domaine. Le soutien au Baromètre AFSOS fait partie intégrante de ces initiatives qui visent à accompagner les professionnels de santé dans les nouveaux enjeux fixés par le Plan Cancer 2014-2019.

www.barometresupport.org

Interview du Dr Florian Scotté, Oncologue à l'Hôpital Georges-Pompidou et Secrétaire général de l'AFSOS.

Marquer les esprits, faire évoluer les comportements
Toutes les actualités de l'agence de RP santé Capital Image
JMC.jpg
Résultat d'une étude menée par Bayer Healthcare auprès des femmes de 20 à 29 ans sur leur contraception à l'occasion de la Journée Mondiale de la Contraception
C.Robert1.jpg
Rencontre avec Catherine Robert, patiente.
fonationStall.jpg
Sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Stallergenes a pour objet d’améliorer la prise en charge des allergies et de mieux les faire connaître.
Fédération Nationale de l'Information Médicale
Membre de la FNIM
Acteurs de santé
Abbvie ACCESSIBLE CONSEIL AF3M AFA AFPSSU AFRAVIH AFSOS Air Liquide AMFE AMGEN ANRS APIDIM ARIIS Association France-Côlon BAYER Bayer HealthCare Bristol Meyer CFLHTA CIMA Collectif K EDF Ferring FFAAIR Fondation PFIZER Fondation Stallergenes GSK GSK Santé Grand Public Hôpital Américain de Paris Hospira HTA - Société Française d'Hypertension Artérielle HTAP LEO Pharma Lilly LIR MERCK SERONO MSF OTSUKA SNADOM STALLERGENES Trophées e-santé 2015 UNASDOM SANTE Unilever Université e-santé 2015 upsa VIDAL Viiv Healthcare WELCOOP
CAPITAL IMAGE au coeur de l'info santé - Agence de Relations Publiques et Relations Média Santé
86, avenue des Ternes - 75017 Paris - Tél. : + 33 1 45 63 19 00 - Fax : + 33 1 45 63 19 25