INFOS SANTÉ  :  SANTÉ PUBLIQUE  •  CORPORATE  •  ENVIRONNEMENT  •  MARQUES ET PRODUITS

Rejoignez-nous sur Twitter  Scoop.It  LinkedIn  Facebook

Le rôle du pharmacien dans le dépistage de la fibrillation atriale

Publié le mardi 9 mai 2017
  

Rencontre avec Armand Brouzes, pharmacien à Corbeil-Essonnes, qui explique son rôle dans le dépistage et la prise en charge des patients atteints de FA. Il insiste, également, sur l’importance de travailler avec des maisons de santé afin d’optimiser la prise en charge des patients, notamment dans des pathologies comme la FA. Cet entretien a lieu dans le cadre de la Journée européenne de l’AVC, le 14 mai.
 
Un rôle essentiellement informatif
Dans le dépistage de la fibrillation atriale, le pharmacien joue un rôle d’information car les patients ne connaissent pas cette pathologie. Si la personne présente un problème d’ordre tensionnel, nous lui conseillons des tensiomètres capables de détecter une anomalie du rythme cardiaque qu’elle doit ensuite faire confirmer par un médecin. Nous avons aussi un rôle de conseil hygiéno-diététique, alimentaire…
 
Accompagner les patients dans leur prise en charge
Les personnes identifiées à risque sont plus faciles à accompagner en termes de conseil de santé. Si elles sont déjà traitées, nous les accompagnons dans leur traitement en essayant de les rendre les plus observantes possible et les plus adhérentes à leur traitement. Ceci est le rôle quotidien du pharmacien. Le problème réside auprès des personnes qui ne sont pas identifiées comme étant à risque. Là, notre rôle est de les éveiller, ce qui n’est pas facile. Nous souffrons d’une pénurie de médecins dans notre région, et il est difficile pour un nouvel arrivant de trouver un médecin généraliste. Nous avons donc ce rôle très important d’identifier les personnes à risque, de les amener à se rendre compte qu’elles sont à risque et de là, partir dans une prévention de ces risques.
 
Une collaboration étroite avec les autres professionnels des maisons de santé
Le travail en pluriprofessionnalité est de plus en plus facile, notamment avec les maisons de santé qui rapprochent les professionnels par des protocoles et un système d’informations partagés, en mettant le patient au centre des relations entre les professionnels de santé. Ce système d’informations partagées est important car l’information que peut détenir l’officine à un moment donné, comme, par exemple pour la fibrillation atriale, le rapport d’un rythme cardiaque irrégulier, peut être facilement remontée au médecin qui peut intervenir.
Il faut beaucoup de temps pour réussir à rapprocher les professionnels de santé. Ici à Corbeil-Essonnes, ce rapprochement a été possible sous l’impulsion d’une maison de santé. Le patient était, au début, un peu perturbé, mais aujourd’hui il se sent mieux pris en charge quand il voit que les professionnels de santé autour de lui se connaissent, se côtoient et se concertent.
 
Sensibiliser davantage les personnes à risque à prendre leur pouls 
La sensibilisation des personnes à risque à la prise leur pouls n’est peut-être pas suffisamment faite. Cela est un très bon exemple d’un travail à faire en concertation avec les médecins avec la mise en place d’une sensibilisation et des messages coordonnés. Dans ce type de campagne pour améliorer la détection de la FA, les pharmaciens ont leur rôle à jouer.
 

Marquer les esprits, faire évoluer les comportements
Toutes les actualités de l'agence de RP santé Capital Image
AFSOS-Logo.jpg
L'AFSOS a présenté, mardi 18 novembre 2014, les résultats du II Baromètre des Soins Oncologiques de Support.
E_sante_Pays_sud.jpg
A l'occasion de l’Université d’été de la e-santé qui a eu lieu à Castres du 1er au 3 juillet 2015, la Fondation Pierre Fabre a dévoilée son projet
calude-le-Pen.jpg
Interview de Claude LePen, Economiste et directeur du master Économie de la santé à l’Université Paris-Dauphine
Fédération Nationale de l'Information Médicale
Membre de la FNIM
Acteurs de santé
Abbvie ACCESSIBLE CONSEIL AF3M AFA AFPSSU AFRAVIH AFSOS Air Liquide AMFE AMGEN ANRS APIDIM ARIIS Association France-Côlon BAYER Bayer HealthCare Bristol Meyer CFLHTA CIMA Collectif K EDF Ferring FFAAIR Fondation PFIZER Fondation Stallergenes GSK GSK Santé Grand Public Hôpital Américain de Paris Hospira HTA - Société Française d'Hypertension Artérielle HTAP LEO Pharma Lilly LIR MERCK SERONO MSF OTSUKA SNADOM STALLERGENES Trophées e-santé 2015 UNASDOM SANTE Unilever Université e-santé 2015 upsa VIDAL Viiv Healthcare WELCOOP
CAPITAL IMAGE au coeur de l'info santé - Agence de Relations Publiques et Relations Média Santé
86, avenue des Ternes - 75017 Paris - Tél. : + 33 1 45 63 19 00 - Fax : + 33 1 45 63 19 25