INFOS SANTÉ  :  SANTÉ PUBLIQUE  •  CORPORATE  •  ENVIRONNEMENT  •  MARQUES ET PRODUITS

Rejoignez-nous sur Twitter  Scoop.It  LinkedIn  Facebook

« Colon Day », les gastroentérologues sensibilisent au dépistage du cancer du côlon

Publié le lundi 29 février 2016
  

A l’occasion du « Colon Day », le 1er mars, 500 gastroentérologues se mobilisent partout en France et ouvrent gratuitement les portes de leur cabinet, à l’hôpital ou en ville, pour sensibiliser le grand public à l’importance de la prévention et du dépistage du cancer du côlon. Depuis avril 2015, toutes les personnes de 50 ans et plus disposent de nouveaux tests immunologiques permettant d’effectuer, en un seul prélèvement, un dépistage précoce de la maladie. Soutien du « Colon Day », cette année, Merck continue sa mobilisation dans le dépistage du cancer du côlon avec l’Association France côlon, dans le cadre de « Mars Bleu », et lance sa campagne « Relais Bleu ». Une bande dessinée dédiée aux plus jeunes, ainsi qu’un dépliant adressé aux adultes pour les aider à aborder ce sujet avec un enfant sont téléchargeables gratuitement sur la Web TV « Le cancer colorectal : parlons-en ! ». En France, Le cancer du côlon est le 3ème cancer le plus fréquent et le 2ème cancer le plus mortel avec 17 500 décès en 2012.


Le « Colon Day » : une journée « Portes Ouvertes » chez les gastroentérologues pour informer sur le dépistage du cancer du côlon
Pour sensibiliser les Français à l’importance du dépistage du cancer du côlon, les gastroentérologues les accueillent au cours d’une consultation gratuite dans leurs cabinets, les hôpitaux ou les cliniques pour sensibiliser à la prévention, aux facteurs de risque et au dépistage des personnes de 50 ans et plus, et des personnes à risque. Le dépistage du cancer du côlon a commencé en 2008, en France. « En Allemagne, le dépistage a débuté en 1974 ; nous sommes relativement en retard. Au fil des années, nous constatons que les personnes que nous recevons en consultation se posent davantage de questions sur les risques, les méthodes de dépistage, le test à domicile… Cependant, le niveau d’adhésion au dépistage national n’est que de 30% ce qui est faible et insuffisant pour avoir un réel impact en termes de santé publique. Pour avoir une campagne de dépistage efficace, nous devons atteindre un taux d’adhésion de 50% », insiste le Drc

Identifier les personnes à risque : un enjeu de santé publique
Le cancer du côlon est une maladie encore taboue dont il est difficile de parler avec son entourage. « Dans les familles, rares sont les personnes qui parlent de leur dernière coloscopie et de leur ablation de polypes. Or, ces informations sont cruciales pour pouvoir prendre en charge les personnes à risque élevé », indique le Dr Eric Vaillant. Les personnes à surveiller de très près sont celles qui présentent des facteurs de risque héréditaire. « Les individus qui sont, par exemple, atteints du syndrome de Lynch – forme héréditaire des cancers colorectaux -  ont autour de 70% à 100% de risque de développer un cancer du côlon, soit un risque très élevé.», explique le Dr Eric Vaillant. Un dépistage par coloscopie est alors absolument indispensable afin de détecter le plus précocement possible la présence de lésions cancéreuses et de les retirer. « Cette intervention  réduit le risque de survenue d’un cancer du côlon de 90% », affirme le Dr Eric Vaillant.

De nouveaux tests de dépistage à domicile plus simples et performants
Sur les 16 millions de Français âgés de 50 à 74 ans - et non à risque - invités à participer au programme de dépistage national2 du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2014, seulement 5 millions avaient réalisé un test, soit un taux de participation de 29,8 %, bien inférieur à l’objectif européen minimal acceptable de 45 %². Pourtant, la mise en place du dépistage par détection de sang dans les selles avait permis de réduire de 15% à 20% la mortalité par cancer du côlon. Depuis avril 2015, les nouveaux tests immunologiques mis à disposition, notamment auprès des médecins généralistes, facilitent le dépistage car ils sont plus simples d’utilisation et plus performants. « Le nouveau test immunologique a une sensibilité de 70% à 80% contre 50% pour le test précédent », explique le Dr Eric Vaillant. « Il est encore trop tôt pour déterminer le taux d’adhésion des Français à ces nouveaux tests. Il faudra attendre fin 2016 pour se faire une idée, mais nous espérons que la facilité d’utilisation sera bénéfique au dépistage du cancer du côlon. Une surveillance régulière, tous les deux ans, avec ces tests permet de réduire de manière importante la survenue du cancer colorectal, un cancer évitable », ponctue le Dr Eric Vaillant.

Retrouvez toutes les informations sur le « Colon Day » et la liste des gastroentérologues mobilisés près de chez vous sur www.colon-day.fr

Voir l’ensemble des interviews sur la Web TV « Le cancer colorectal : parlons-en ! ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marquer les esprits, faire évoluer les comportements
Toutes les actualités de l'agence de RP santé Capital Image
jeanmarcayoubi-jpeg.jpg
Interview du Professeur Jean-Marc Ayoubi, chef de service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital d'AMP Foch à Suresnes.
rcfrbestofdeux.jpg
Cancers pédiatriques, cancers à risque héréditaire, médecine personnalisée et médecine de précision..., la Journée mondiale contre le cancer du 4 février...
claudie_verner.jpg
Entretien avec Claudie Gantin-Verner, journaliste et co-fondatrice de l'association Cap-Etudes
Fédération Nationale de l'Information Médicale
Membre de la FNIM
Acteurs de santé
Abbvie ACCESSIBLE CONSEIL AF3M AFA AFPSSU AFRAVIH AFSOS Air Liquide AMFE AMGEN ANRS APIDIM ARIIS Association France-Côlon BAYER Bayer HealthCare Bristol Meyer CFLHTA CIMA Collectif K EDF Ferring FFAAIR Fondation PFIZER Fondation Stallergenes GSK GSK Santé Grand Public Hôpital Américain de Paris Hospira HTA - Société Française d'Hypertension Artérielle HTAP LEO Pharma Lilly LIR MERCK SERONO MSF OTSUKA SNADOM STALLERGENES Trophées e-santé 2015 UNASDOM SANTE Unilever Université e-santé 2015 upsa VIDAL Viiv Healthcare WELCOOP
CAPITAL IMAGE au coeur de l'info santé - Agence de Relations Publiques et Relations Média Santé
86, avenue des Ternes - 75017 Paris - Tél. : + 33 1 45 63 19 00 - Fax : + 33 1 45 63 19 25