INFOS SANTÉ  :  SANTÉ PUBLIQUE  •  CORPORATE  •  ENVIRONNEMENT  •  MARQUES ET PRODUITS

Rejoignez-nous sur Twitter  Scoop.It  LinkedIn  Facebook

Une photo parfaite m’embarque dans une histoire

Publié le lundi 8 juin 2015
  
Francois_de_Rivoyre.jpg

L'Interview du photographe François de Rivoyre, dit "DdAir ", par Vladimir de Vaumas, notre correspondant en Espagne à Barcelone.

Depuis quand vous intéressez-vous à la photographie ? Quelles ont-été les étapes importantes de votre apprentissage artistique ?
Je m'intéresse à la photographie depuis mon adolescence par l'intermédiaire de voyages autour du monde, mais principalement en Asie du Sud et en Océanie. J'ai toujours su que je voulais faire de ma passion mon métier. J'ai d'abord fait une année de prépa qui m'a convaincue que ce médium était le plus proche de ma personnalité et de mes envies. Puis, je suis rentré à l'EFET, à Paris, j'y ai suivi un enseignement complet et technique et je suis tombé amoureux de la technique argentique et du travail en laboratoire. J'ai d'ailleurs fait un stage chez Central DUPON où je me suis " éclaté " à faire uniquement du noir et blanc, pour moi c'est la meilleure école qui soit. La technique n'est pas ce qui importe en photo, c'est ce que l'on veut raconter et comment on va le faire. Le reste, tout le monde peut l'acquérir. Je n'ai donc pas de matériel de prédilection, même si j'ai souvent un petit argentique dans mon sac. Je n'aime pas trop le terme d'artiste, car pour moi un artiste est un véritable touche-à-tout. J'aimerais bien sûr le devenir, mais j'ai encore du chemin pour devenir un Georges Rousse ou un Man Ray.

Vous participez actuellement au concours photographique Negatif+ sur le thème des ombres et lumières sur les réseaux sociaux, pourquoi ? Est-ce important pour vous d’être présent sur ces réseaux ?
Je participe à différents concours en général car c'est important de montrer tout le temps son travail, mais c’est aussi une chance de se faire repérer par le milieu de la photo et, si ça marche, ça permet d’obtenir une bourse, ou mieux, une exposition. Le concours « Negatif+ » a une très belle dotation en matériel et je fais souvent développer mes films en couleur là-bas, d'où ma participation avec une image argentique couleur. Pour notre génération, c'est primordial d'être sur les réseaux sociaux et cela pour n'importe quel type d'art. J'ai bientôt un site internet en ligne mais la page Facebook est un outil plus pratique et adapté pour renseigner et avertir son public.

Vous serez également à Arles 2015 sur le stand de l’EFET où vous exposerez quelques clichés de votre série Dream, pouvez-vous nous dire comment cela s’est produit ?
J’ai découvert l'argentique avec Delphine Bonnet, mon professeur à ’l’école EFET et ex-tireuse de noir et blanc. C’est grâce à elle que j'ai la chance d’être exposé et de tenir la galerie de l’école pendant les Rencontres Internationales d'Arles ! J'y exposerai deux images de ma série Dream et d'autres travaux dans un dossier consultable dans la galerie. J'ai vraiment hâte d'y être pour participer aux lectures de books et rencontrer le "monde" de la photo !

Quelles sont vos grandes influences du moment ?
Mes influences en ce moment sont Torsten Schuman, Corentin Fohlen et Valentin Petit (vidéaste). Ils sont tous les trois jeunes et marchent vraiment bien en touchant à tous les styles. J'aime particulièrement Fohlen car il est reporter de guerre, mais il sait aussi délirer et ça m'inspire beaucoup pour de futurs projets.

Quelle serait une photographie parfaite selon vous ?
Une photo parfaite pour moi intègre le fond et la forme, elle doit m’embarquer dans une histoire très rapidement.

Quels sont vos projets pour les années à venir ?
Si tout se passe bien, je vais passer un an à Halle, à coté de Leipzig (Allemagne), pour découvrir la culture et essayer de percer dans le milieu de l'art là-bas, parce que cette ville est en pleine effervescence, c’est le nouveau Berlin! En France, je vais continuer à faire de l'argentique dans un laboratoire. En tous cas, je suis un professionnel qui compte vivre au maximum sa passion. Je vais continuer à participer aux différents concours et pourquoi pas, faire partie d'un collectif de photographes.

Visionner les clichés de François de Rivoyre > ICI 

Marquer les esprits, faire évoluer les comportements
Toutes les actualités de l'agence de RP santé Capital Image
NATACHAESPIE.jpg
Interview de Natacha Espié, présidente de l’association Europa Donna France.
jean_louis_bertou2.jpg
Près de 200 adhérents pour l'Association France Côlon créée il y a un an - Interview de Jean-Louis Bertou, fondateur de l’association.
Dr-Florian-Scotte.jpg
Interview du Dr Florian Scotté, Oncologue à l'Hôpital Georges-Pompidou et Secrétaire général de l'AFSOS.
Fédération Nationale de l'Information Médicale
Membre de la FNIM
Acteurs de santé
Abbvie ACCESSIBLE CONSEIL AF3M AFA AFPSSU AFRAVIH AFSOS Air Liquide AMFE AMGEN ANRS APIDIM ARIIS Association France-Côlon BAYER Bayer HealthCare Bristol Meyer CFLHTA CIMA Collectif K EDF Ferring FFAAIR Fondation PFIZER Fondation Stallergenes GSK GSK Santé Grand Public Hôpital Américain de Paris Hospira HTA - Société Française d'Hypertension Artérielle HTAP LEO Pharma Lilly LIR MERCK SERONO MSF OTSUKA SNADOM STALLERGENES Trophées e-santé 2015 UNASDOM SANTE Unilever Université e-santé 2015 upsa VIDAL Viiv Healthcare WELCOOP
CAPITAL IMAGE au coeur de l'info santé - Agence de Relations Publiques et Relations Média Santé
86, avenue des Ternes - 75017 Paris - Tél. : + 33 1 45 63 19 00 - Fax : + 33 1 45 63 19 25