INFOS SANTÉ  :  SANTÉ PUBLIQUE  •  CORPORATE  •  ENVIRONNEMENT  •  MARQUES ET PRODUITS

Rejoignez-nous sur Twitter  Scoop.It  LinkedIn  Facebook

Les Français ont des comportements ambivalents face à leur peur d’avoir une maladie

Publié le dimanche 23 février 2014
  
Breve_visuel_hypo3-copie.jpg

13% des Français déclarent avoir peur d’être atteint d’une maladie en l’absence de tout symptôme : certains sont dans une attitude préventive tandis que d’autres sont anxieux voire hypocondriaques. Pour se rassurer, 74% d’entre eux vont alors entreprendre des recherches sur les sites d’information sur Internet, 58 % sur les blogs et forums et 47% vont se documenter dans des livres, revues et médias. 59% vont consulter leur médecin pour dissiper leurs inquiétudes et 44% vont même consulter plusieurs praticiens afin d’être pleinement rassurés, tandis que 61% vont solliciter leurs proches et exposer leurs craintes. A contrario, 56% vont tenter de ne plus y penser et garder leur inquiétude pour eux-mêmes.

 « Deux attitudes coexistent bien chez ces personnes : le fait de sur-consulter et rechercher des informations en masse ; mais aussi la tentative d’évitement, de contournement de la peur liée à la maladie. Il est même probable qu’elles puissent passer d’une attitude à une autre en fonction des circonstances et de la situation » souligne Damien Philippot, Directeur des Etudes, département opinion, Ifop.

« De plus, les personnes qui ont peur d’avoir une maladie en l’absence de tout symptôme sont 1/3 plus nombreuses à fuir les examens que l’ensemble de la population » indique Stéphanie Chevrel, Dg et co-fondatrice de Capital Image, qui a mené cette étude avec l’Ifop pour les 25 ans de l’agence de Relations Publique santé.
Ainsi, 19% craignent les tests de dépistage du cancer (vs 13% des Français), 14% évitent la mammographie (vs 5% des Français). Elles ont davantage tendance à éviter les différents examens potentiels ou à les accepter en cas de prescription. 11% d’entre elles, par exemple, préfèrent fuir les scanners ou IRM (contre 3% en moyenne) et 46% les acceptent avec réticence (contre 29% en moyenne).  

* Source : étude Ifop/Capital Image (2/2). Interviews par questionnaire auto-administré en ligne du 17 au 19 juillet 2013 auprès d’un échantillon de 1007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Marquer les esprits, faire évoluer les comportements
Toutes les actualités de l'agence de RP santé Capital Image
Jocelyn-Just-immuno.jpg
Rencontre avec le Pr Jocelyne Just, Chef du service d’allergologie pédiatrique de l’Hôpital Trousseau à Paris.
ARGUS_ENQUETE.jpg
Comprendre la pratique et le ressenti des journalistes traitant des questions de santé.
N.Medjad2.jpg
Rencontre avec le Dr Nadia Medjad, Neuro-Echology Consulting, lors du 27ème Festival de la Communication Santé.
Fédération Nationale de l'Information Médicale
Membre de la FNIM
Acteurs de santé
Abbvie ACCESSIBLE CONSEIL AF3M AFA AFPSSU AFRAVIH AFSOS Air Liquide AMFE AMGEN ANRS APIDIM ARIIS Association France-Côlon BAYER Bayer HealthCare Bristol Meyer CFLHTA CIMA Collectif K EDF Ferring FFAAIR Fondation PFIZER Fondation Stallergenes GSK GSK Santé Grand Public Hôpital Américain de Paris Hospira HTA - Société Française d'Hypertension Artérielle HTAP LEO Pharma Lilly LIR MERCK SERONO MSF OTSUKA SNADOM STALLERGENES Trophées e-santé 2015 UNASDOM SANTE Unilever Université e-santé 2015 upsa VIDAL Viiv Healthcare WELCOOP
CAPITAL IMAGE au coeur de l'info santé - Agence de Relations Publiques et Relations Média Santé
86, avenue des Ternes - 75017 Paris - Tél. : + 33 1 45 63 19 00 - Fax : + 33 1 45 63 19 25