INFOS SANTÉ  :  SANTÉ PUBLIQUE  •  CORPORATE  •  ENVIRONNEMENT  •  MARQUES ET PRODUITS

Rejoignez-nous sur Twitter  Scoop.It  LinkedIn  Facebook

Hypocondriaques ou cybercondriaques, un faux débat ?

Publié le samedi 22 février 2014
  
Breve_visuel_hypo4-copie.jpg

L’hypocondrie ou trouble hypocondriaque est un syndrôme caractérisé par une anxiété* excessive et bouleversante concernant la santé et le bon fonctionnement du corps d'un individu. Une écoute obsessionnelle de son corps amène l'hypocondriaque à interpréter la moindre observation comme le signe d'une maladie grave.

Pour le Pr Jean Pierre Olié, psychiatre, Hôpital Sainte-Anne : "Il existe deux types d’hypocondrie : l'hypocondrie délirante, forme grave mais rare, représente 1% des cas d'hypocondrie ; l'hypocondrie non délirante est une forme extrême d’anxiété cristallisée sur le thème de la santé ou de la maladie, où le sujet n’arrive pas à se rassurer durablement sur son état de santé ».

Selon Michèle Declerck**, psychologue : « Il s’agit d’une attention exagérée portée à sa santé qui fait qu’à n’importe quel symptôme même banal, on se croit atteint d’une maladie grave de sorte que la vie s’en trouve perturbée ». Une  foule de gens qui sont des anxieux vont faire un épisode d’hypocondrie à l’écoute d’une information, au sujet de quelqu’un de leur entourage ou d’une personnalité connue ». Car l’hypocondrie se développe sur le terrain de l’anxiété et comme le confirme le Pr Jean-Pierre Olié : « Elle peut être en elle-même une maladie : les troubles anxieux concernent tous les jours environ 6% de la population générale ».

L’hypocondrie à l’heure du web suscite une certaine curiosité, voire de l’inquiétude. Qu’en est-il de l’effet anxiogène d’Internet ?

Michèle Declerck remarque que « l'hypocondrie n’est pas une maladie du 21ème siècle ; elle est en recrudescence à chaque fois que la médecine fait de grands progrès comme c’est le cas aujourd’hui. Les hypocondriaques et les cybercondriaques sont en réalité les mêmes personnes. Elles adorent l’information santé et en sont très friandes, ce qui ne fait qu’accentuer leur tendance à l’hypocondrie. Les hypocondriaques se plongeront dans la lecture des encyclopédies médicales tandis que les ­­cybercondriaques vont rechercher l’excès de l’information sur Internet, et surtout, ils vont aller chercher l’information la plus grave possible ».

« La technologie n’est pas neutre, Internet n’est pas neutre. Il est un « pharmakon », en grec le pharmakon désignant à la fois le remède et le poison » ajoute Stéphanie Chevrel, DG et co-fondatrice de Capital Image.

 Le Pr Jean-Pierre Olié le confirme : « il y a deux hypothèses extrêmes avec Internet, soit les malades, à l’aide du web, améliorent leurs connaissances, leur niveau d’information sur la maladie et de compréhension des thérapeutiques, soit à l’extrême, les personnes qui sont envahies par une pathologie hypocondriaque préexistante vont alimenter leur pathologie ».

Les Interviews de Jean-Pierre Olié et de Michèle Declerck ont été réalisées par Stéphanie Chevrel et Gaël de Vaumas, co-fondateurs de Capital Image, dans le cadre de l’étude Ifop*** menée à l’occasion des 25 ans de l’agence de Relations Publiques santé sur le thème « Les Français, l’information santé et la peur de la maladie ».

*http://fr.wikipedia.org/wiki/Hypocondrie
**Auteur de « Le malade malgré lui »
***Etude Ifop/Capital Image (2/2). Interviews par questionnaire auto-administré en ligne du 17 au 19 juillet 2013 auprès d’un échantillon de 1007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Marquer les esprits, faire évoluer les comportements
Toutes les actualités de l'agence de RP santé Capital Image
pipiaulit.netWebTV.jpg
La web Tv « Tout savoir sur le pipi au lit » reprend les questions les plus fréquentes soulevées par les enfants énurétiques.
David-Sainati.jpg
Interview de David Sainati, réalisée lors de la rencontre e-influenceur pour l'Université d'été de la e-santé
Pr-Hannoun-levi.jpg
Rencontre avec le Pr Jean-Michel Hannoun Lévi, chef du Pôle Radiothérapie du Centre Antoine Lacassagne à Nice
Fédération Nationale de l'Information Médicale
Membre de la FNIM
Acteurs de santé
Abbvie ACCESSIBLE CONSEIL AF3M AFA AFPSSU AFRAVIH AFSOS Air Liquide AMFE AMGEN ANRS APIDIM ARIIS Association France-Côlon BAYER Bayer HealthCare Bristol Meyer CFLHTA CIMA Collectif K EDF Ferring FFAAIR Fondation PFIZER Fondation Stallergenes GSK GSK Santé Grand Public Hôpital Américain de Paris Hospira HTA - Société Française d'Hypertension Artérielle HTAP LEO Pharma Lilly LIR MERCK SERONO MSF OTSUKA SNADOM STALLERGENES Trophées e-santé 2015 UNASDOM SANTE Unilever Université e-santé 2015 upsa VIDAL Viiv Healthcare WELCOOP
CAPITAL IMAGE au coeur de l'info santé - Agence de Relations Publiques et Relations Média Santé
86, avenue des Ternes - 75017 Paris - Tél. : + 33 1 45 63 19 00 - Fax : + 33 1 45 63 19 25