INFOS SANTÉ  :  SANTÉ PUBLIQUE  •  CORPORATE  •  ENVIRONNEMENT  •  MARQUES ET PRODUITS

Rejoignez-nous sur Twitter  Scoop.It  LinkedIn  Facebook

De nouvelles opportunités pour le journalisme de santé

Publié le lundi 25 janvier 2016
  

Faire face aux évolutions numériques

Quelques grandes tendances du journalisme se dessinent aujourd’hui : nous observons à l’école de journalisme, tout comme dans d'autres formations, que la profession se féminise avec des pourcentages d’étudiantes importants et maintenant largement majoritaires. En fonction des années, nous comptons entre 70 et 75% de filles dans nos promotions. Cette féminisation de la profession qui existe au niveau des écoles se retrouve globalement dans la profession, à l’intérieur des rédactions, à l’exception des postes de direction ; La précarisation s’observe régulièrement. L’époque où un étudiant vivait à la fin de ses études de manière pérenne et sereine de son métier est révolue. Le temps pour trouver un premier emploi tend à augmenter ; la précarisation se traduit également par des contrats courts et des piges parfois choisies, parfois subies ; ces types de contrat sont plus importants que par le passé ; Les jeunes journalistes sortis de l’école tout comme les journalistes déjà en poste doivent enfin faire face aux évolutions numériques et techniques de la profession qui chamboulent fortement la manière dont fonctionne aujourd’hui le métier.

Une nouvelle organisation des rédactions
Nous passons d’un fonctionnement par canal à un fonctionnement davantage basé sur l’information. Nous ne sommes plus dans l’optique de rédactions séparées par support - papier, web, web-radio, photo - qui touchent plutôt à leur fin. De plus en plus, le journaliste et le média vont devoir travailler sur l’intégralité des supports, avec une unité pour le recueil, le travail et la mise en forme de l’information qui sera ensuite adaptée à chacun des supports. Le canal n’est plus le cœur de la sectorisation de la profession. Les rédactions s’organisent déjà et vont probablement poursuivre cette réorganisation.

Un besoin croissant de validation de l’information
Avec l’instantanéité de l’information, celle-ci circule à une vitesse folle ; le journaliste n’est pas le seul à donner de l’information ; le citoyen, par les réseaux sociaux notamment, est devenu un acteur de l’information. Les pièges et les dérapages liés à cette information ne pourront être évités qu’en respectant les règles de base de la profession qui sont encore plus importantes avec l’accélération de la diffusion de l’information. Comme l’information circule vite et qu’elle provient de nombreuses sources, le journaliste doit, à un moment, valider cette information.

De nouvelles opportunités pour le journalisme de santé
De très nombreux changements sont en train de s’opérer : des sites d’informations et des magazines papier se créent. Certains titres de la presse écrite sont mis en danger alors que le besoin d’informations recoupées, mises en perspective, sourcées et sérieuses se fait fortement ressentir. Les formes et les canaux qui existent aujourd’hui vont changer. Nous sommes vraiment dans une période en pleine évolution, riche en créations comme le data journalisme, les newsgames etc… Rentrer dans le métier aujourd’hui, à ce moment de l’histoire de la profession, doit être une source d’inspiration et de motivation car, avec le numérique, de nombreuses opportunités se présentent dans des champs encore inexplorés.

Interview réalisée dans le cadre de l'enquête sur « Les nouvelles pratiques du journalisme de santé » menée par l’Argus de la presse et Capital Image, 2015.

Pour en savoir plus sur l’ESJ Lille : ICI

Plus d’information sur Capital Image : ICI

Retrouvez les interviews vidéos : ICI

En savoir plus sur l’Argus de la presse : ICI

Marquer les esprits, faire évoluer les comportements
Toutes les actualités de l'agence de RP santé Capital Image
breve_infosante1.jpg
69% des Français interrogés pour l’étude Ifop/Capital Image considèrent que l’info santé est souvent floue et contradictoire.
visuel-apidpim-2.jpg
Les 10 ans de l'Association pour la Promotion de l'Innovation des Dispositifs Médicaux
fibrillation-atriale-122014.jpg
Bayer HealthCare, la Fondation Cœur et Artères, l’association France AVC et la SFNV lancent une nouvelle campagne d’information.
Fédération Nationale de l'Information Médicale
Membre de la FNIM
Acteurs de santé
Abbvie ACCESSIBLE CONSEIL AF3M AFA AFPSSU AFRAVIH AFSOS Air Liquide AMFE AMGEN ANRS APIDIM ARIIS Association France-Côlon BAYER Bayer HealthCare Bristol Meyer CFLHTA CIMA Collectif K EDF Ferring FFAAIR Fondation PFIZER Fondation Stallergenes GSK GSK Santé Grand Public Hôpital Américain de Paris Hospira HTA - Société Française d'Hypertension Artérielle HTAP LEO Pharma Lilly LIR MERCK SERONO MSF OTSUKA SNADOM STALLERGENES Trophées e-santé 2015 UNASDOM SANTE Unilever Université e-santé 2015 upsa VIDAL Viiv Healthcare WELCOOP
CAPITAL IMAGE au coeur de l'info santé - Agence de Relations Publiques et Relations Média Santé
86, avenue des Ternes - 75017 Paris - Tél. : + 33 1 45 63 19 00 - Fax : + 33 1 45 63 19 25