INFOS SANTÉ  :  SANTÉ PUBLIQUE  •  CORPORATE  •  ENVIRONNEMENT  •  MARQUES ET PRODUITS

Rejoignez-nous sur Twitter  Scoop.It  LinkedIn  Facebook

De nouveaux métiers créés au sein des maisons et pôles de santé

Publié le lundi 11 janvier 2016
  

Développer de nouveaux métiers dans les maisons et pôles de santé grâce aux conventions de revitalisation
Le partenariat signé avec Pfizer dans le cadre d’une convention de revitalisation va beaucoup aider la Fédération à structurer ses soins primaires pour une raison qui est simple : quand une équipe se structure, le leader est très vite débordé par les demandes. Cela va du changement du néon dans le cabinet de l’un des professionnels à la gestion du personnel ou la négociation avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) et la construction du projet de santé, la gestion de la SISA (Société Interprofessionnelle de Soins Ambulatoires) ou la gestion de système d’information. Tous ces éléments peuvent totalement être délégués à une véritable coordination administrative que l’on peut aujourd’hui mettre en place grâce aux nouveaux modes de rémunération que sont les dotations que nous avons obtenues, et qui ont été généralisées au début de cette année 2015. Mais le recrutement de ces personnels est un véritable travail complexe. La convention de revitalisation en offrant, en quelque sorte, une prime à travers la Fédération permet une espèce de « starter » à l’embauche de ces professionnels au sein des équipes. 

Des nouveaux métiers qui impactent le mode de fonctionnement des maisons de santé
Lorsque j’étais professionnel de santé, seul dans mon cabinet, j’effectuais du matin jusqu’au soir la totalité des tâches d’entretien ou administratives, et beaucoup de médecins, en France, font encore le ménage dans leur cabinet. C’est vraiment un gâchis en termes de compétences et de temps médecin fourni à la population. Lorsque vous passez d’un cabinet isolé à une structure d’équipe, il y a bien entendu de nombreuses tâches administratives à réaliser et particulièrement lorsque vous allez chercher des dotations extérieures pour pouvoir passer du seul soin au patient à la prise en charge d’une population sur un territoire. D’autres dotations sont alors nécessaires car aujourd’hui la plupart de la rémunération des professionnels est située dans un acte, donc en présence du patient.

Or ces équipes ont besoin de personnels qui vont permettre aux professionnels de santé, particulièrement au leader dans ces équipes, de se recadrer sur le soin. Ces postes vont permettre de fédérer des équipes autour d’une structure et continuer de modifier l’organisation des soins en France par le passage de cet exercice isolé vers des exercices du type pluri-professionnel. 

3 000 emplois potentiels de coordination pour 10 000 équipes de soins primaires
Aujourd’hui, il existe près de 800 maisons de santé, on peut penser que dans une maison de santé moyenne, il faut à peu près une journée de poste de coordination par semaine, soit 200 postes à créer. Une quarantaine de postes ayant déjà été créés, il existe donc encore une marge très importante de création d’emplois. Il ne se passe pas une journée sans que nous recevions un appel téléphonique d’une équipe à la recherche d’informations, de renseignements. Nous pourrions imaginer sur cette même lancée, en étant très idéaliste, que la France qui compte 50 à 60 000 généralistes pourrait être couverte par 10 000 équipes de soins primaires, soit quasiment 3 000 emplois à créer dans les années qui viennent dans les structures de soins pluri-professionnelles. 

Nous devons réfléchir à un modèle d’organisation des soins sur un territoire, mais les médecins ne sont pas formés pour cela. Ils sont formés à donner des soins, mais pas à l’organisation des soins. Le résultat est qu’au fur et à mesure des lois, l’Etat commence à perdre patience et que les ARS prennent de plus en plus de pouvoir. Les maisons de santé pluri-professionnelles, mini-cliniques de soins primaires, qu’on voit se dessiner avec un poste de coordination mis en place grâce, entre autre, aux conventions de revitalisation pourraient permettre au système de soins de garder un exercice dans lequel nous préserverions notre liberté d’entreprendre. Nous ne subirions ni l’administratif pesant des hôpitaux, ni l’actionnariat du capital des cliniques privées. Notre objectif à travers la coopérative que nous avons créée est de garder la main sur la gouvernance de ce système en affirmant à l’Etat et aux ARS notre engagement à nous occuper du territoire et à organiser les soins pour permettre à l’ensemble de la population d’y avoir accès.

Il est important pour cela que la Fédération accompagne les professionnels de santé dans la formation que nous pouvons dispenser grâce à la mise en place des conventions de revitalisation, comme celle que nous venons de signer avec Pfizer, et qui contribue à nous permettre de passer d’une médecine artisanale à une organisation des soins plus construite et organisée.

Retrouvez l’ensemble des interviews sur Acteurs de Santé
En savoir plus, www.pfizer.fr
Plus d’informations sur les maisons de santé : ICI
  

Marquer les esprits, faire évoluer les comportements
Toutes les actualités de l'agence de RP santé Capital Image
Pallanca.jpg
Les résultats de l’enquête Ipsos Santé / Fondation Pfizer révèlent que les adolescents ont du mal à se coucher tôt.
Hubert-D.jpg
Les médecins sont soucieux de rappeler à leurs patients les règles de radioprotection lors de la prescription d'examens radiographiques.
Ress_3.jpg
Les acteurs de la santé témoignent de leur participation à la 25ème édition du Festival de la Communication Santé qui s'est déroulé le 28 et 29 novembre 2014.
Fédération Nationale de l'Information Médicale
Membre de la FNIM
Acteurs de santé
Abbvie ACCESSIBLE CONSEIL AF3M AFA AFPSSU AFRAVIH AFSOS Air Liquide AMFE AMGEN ANRS APIDIM ARIIS Association France-Côlon BAYER Bayer HealthCare Bristol Meyer CFLHTA CIMA Collectif K EDF Ferring FFAAIR Fondation PFIZER Fondation Stallergenes GSK GSK Santé Grand Public Hôpital Américain de Paris Hospira HTA - Société Française d'Hypertension Artérielle HTAP LEO Pharma Lilly LIR MERCK SERONO MSF OTSUKA SNADOM STALLERGENES Trophées e-santé 2015 UNASDOM SANTE Unilever Université e-santé 2015 upsa VIDAL Viiv Healthcare WELCOOP
CAPITAL IMAGE au coeur de l'info santé - Agence de Relations Publiques et Relations Média Santé
86, avenue des Ternes - 75017 Paris - Tél. : + 33 1 45 63 19 00 - Fax : + 33 1 45 63 19 25