INFOS SANTÉ  :  SANTÉ PUBLIQUE  •  CORPORATE  •  ENVIRONNEMENT  •  MARQUES ET PRODUITS

Rejoignez-nous sur Twitter  Scoop.It  LinkedIn  Facebook

Repenser les dépenses de santé pour garantir le financement de l’innovation en cancérologie

Publié le jeudi 4 février 2016
  

A l’occasion de la Journée Mondiale contre le Cancer, le 4 février, les acteurs de la santé ont fait part de leurs réflexions sur le devenir et le financement de l’innovation en cancérologie. L’ensemble de ces interviews sont mises à disposition du grand public sur la web TV « Cancers : les défis de l’innovation » réalisée par Acteurs de santé avec le soutien de Lilly*.

Cancérologie : le secteur le plus innovant
La recherche en cancérologie est actuellement la plus dynamique de l’industrie pharmaceutique. En effet, « 195 médicaments anticancéreux ont été homologués entre 1995 et aujourd’hui, ce qui correspond à 10 nouveaux médicaments, par an, pour plusieurs indications. La recherche en oncologie se traduit par des progrès incrémentaux ; puis, tous les dix ans, une grande découverte se produit permettant de faire un pas de géant », affirme Alain Pérez, journaliste économique et scientifique. Ces innovations ont contribué à l’augmentation de la survie des patients mais également à l’amélioration de leur qualité de vie. « Aujourd’hui, de nombreux médicaments, par le talent des galénistes et de la technologie, arrivent à être utilisables par voie orale ou sous-cutanée  au domicile du patient, ce qui économise l’hospitalisation et est beaucoup plus confortable pour le patient », explique Jean-Jacques Zambrowski, économiste de la santé.

Une recherche intimement liée au parcours de soins du patient
Difficile de dissocier le parcours de soins du patient de la recherche en oncologie. Comme le rappelle le Pr Laurent Hannoun, chef de service chirurgie digestive et hépato-biliaire-pancréatique, AP-HP, Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris, « la recherche fait vraiment corps avec ces parcours que cela soit pour l’inclusion des patients dans des essais thérapeutiques ou des essais sur des innovations et des nouveaux médicaments. Ces parcours de soins doivent être réfléchis, écrits et faire partie des consultations, à tous les niveaux comme les lieux de bilan, afin que les patients ne soient pas perdus.» Pour aider les patients à comprendre les nouveaux traitements et faciliter leur prise en charge, les pharmaciens - notamment hospitaliers - ont leur rôle à jouer. « Nous pourrions travailler avec les médecins sur un parcours coordonné et une amélioration de la prise en charge actuelle avec les acteurs de ville pour améliorer l’observance et l’information auprès des patients », indique Agnès Bellanger, pharmacienne hospitalière, Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Financer l’innovation en cancérologie en ciblant mieux les innovations et en repensant les dépenses de santé
Outre un meilleur ciblage des innovations, les dépenses actuelles de santé doivent être repensées. En effet, pour Christian Saout, secrétaire général délégué du Collectif Interassociatif Sur la Santé (CISS), « dans le système actuel de santé, 30% de dépenses non pertinentes sont réalisées, soit 55 milliards d’euros. Nous pourrons très largement financer tous ces traitements innovants si nous étions un peu plus prudents et un peu plus circonspects sur un certain nombre d’usages dans le système de santé. » Une idée largement partagée par Michèle Delaunay, ancienne ministre et députée : « Si nous voulons continuer à financer l’innovation pour tous les malades, il faut savoir faire des économies sur les maladies évitables, en premier lieu les cancers évitables comme ceux liés au tabac. Tous les malades doivent être égaux face à l’accès à ces médicaments sans faire « exploser » le budget de la sécurité sociale. »

*Les interviews diffusées sur la Web TV « Les défis de l’innovation » ont été réalisées lors des Rencontres de la Cancérologie Française (RCFr) qui se sont déroulées en décembre 2015 à Paris, ainsi qu’à l’issue de la table ronde « Cancers : les défis de l’innovation » organisée en décembre 2013 par Lilly France, qui n’a pas pris part aux débats. Les propos des intervenants étant libres, ils n’engagent que leurs auteurs.

En savoir plus, www.cancer-lesdefisdelinnovation.fr

Retrouvez l’intégralité des interviews sur Acteurs de santé

 

Marquer les esprits, faire évoluer les comportements
Toutes les actualités de l'agence de RP santé Capital Image
bestof1-1.jpg
Découvrez le meilleur du 27ème Festival de la Communication Santé à travers les témoignages des participants.
Breve_visuel_hypo3-copie.jpg
Face à la peur d’avoir une maladie en l’absence de tout symptôme de 13% des Français, 74% d’entre eux font des recherches sur les sites web d'information
Alain-Milon.jpg
L'interview de Alain Milon, réalisée dans le cadre de la conférence parlementaire : « Allergies et climat, il est urgent d’agir ».
Fédération Nationale de l'Information Médicale
Membre de la FNIM
Acteurs de santé
Abbvie ACCESSIBLE CONSEIL AF3M AFA AFPSSU AFRAVIH AFSOS Air Liquide AMFE AMGEN ANRS APIDIM ARIIS Association France-Côlon BAYER Bayer HealthCare Bristol Meyer CFLHTA CIMA Collectif K EDF Ferring FFAAIR Fondation PFIZER Fondation Stallergenes GSK GSK Santé Grand Public Hôpital Américain de Paris Hospira HTA - Société Française d'Hypertension Artérielle HTAP LEO Pharma Lilly LIR MERCK SERONO MSF OTSUKA SNADOM STALLERGENES Trophées e-santé 2015 UNASDOM SANTE Unilever Université e-santé 2015 upsa VIDAL Viiv Healthcare WELCOOP
CAPITAL IMAGE au coeur de l'info santé - Agence de Relations Publiques et Relations Média Santé
86, avenue des Ternes - 75017 Paris - Tél. : + 33 1 45 63 19 00 - Fax : + 33 1 45 63 19 25