INFOS SANTÉ  :  SANTÉ PUBLIQUE  •  CORPORATE  •  ENVIRONNEMENT  •  SOCIAL MEDIAS

Rejoignez-nous sur Twitter  Scoop.It  LinkedIn  Facebook

Consultation ou téléconsultation, retournez voir votre médecin !

Publié le jeudi 11 juin 2020
  

Maladies chroniques et déconfinement, la continuité des soins en danger
« Les conséquences du confinement dû au Covid-19 ont entraîné pour un certain nombre de patients diabétiques, et plus généralement pour les patients atteints de maladies chroniques, une rupture de la prise en charge des soins. Nous craignons une vague importante de complications »,
indique Jean-François Thébaut, Vice-président de la Fédération Française des Diabétiques qui est à l’initiative avec quatre autres associations de la campagne #revoirsonmedecin. « 20 millions de personnes sont atteintes de maladies cardio-métaboliques en France : maladies cardio-vasculaires, hypertension, obésité. Certains patients sont même atteints de plusieurs de ces pathologies. Ils doivent maintenant retourner voir leur médecin en consultation, en toute sécurité, ou en téléconsultation ».


Pendant le confinement, un certain nombre de patients désemparés ont eu recours à la téléconsultation
« Au début de la pandémie, nous redoutions une rupture d’approvisionnement en médicaments qui n’a finalement pas eu lieu, mais beaucoup d’examens ont été retardés, notamment les examens de suivi biologique ou ophtalmologique. Certains patients n’ont pas pu être en contact avec leur médecin traitant parce que les cabinets étaient inaccessibles - fermés ou sans système de prise de rendez-vous -, ou avec leur diabétologue parce que les consultations hospitalières avaient été supprimées en raison du Covid-19. Un certain nombre d’entre eux ont été désemparés et ont dû recourir à d’autres moyens. La téléconsultation s’est alors présentée comme une solution très utile dans ce contexte pour pouvoir accéder à un conseil à distance ».

Nous craignons la « 3ème vague », c’est à dire l’explosion des complications liées aux maladies cardio-métaboliques
« Des faits assez effroyables sont apparus pendant la pandémie de Covid-19 : infarctus diagnostiqués beaucoup trop tardivement, doublement des morts subites à domicile, augmentation importante des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Ce que nous redoutons actuellement, et que certains appellent « la troisième vague », est l’explosion des complications liées aux maladies chroniques, aux maladies cardio-métaboliques, à l’hypertension, à l’obésité et même au retard pris pour le dépistage des cancers et qui vont d’un seul coup resurgir tous ensemble. Il s’agit d’une véritable bombe à retardement car la maladie chronique est sournoise et très insidieuse ».

Consultation ou téléconsultation, l’important est de reprendre contact avec son médecin
« Aujourd’hui, les patients doivent absolument reprendre contact avec leur médecin traitant et/ou leur diabétologue d’abord par téléphone afin de juger du moyen le plus pertinent pour effectuer un bilan biologique, de refaire le point dans leur dépistage ou leur suivi et de décider d’un nouveau protocole réadapté que ce soit lors d’une téléconsultation ou d’une consultation physique de façon à empêcher les complications ».

La Fédération Française des Diabétiques à l’initiative de la campagne #revoirsonmedecin
« Nous nous sommes regroupés avec d’autres associations qui accompagnent les patients atteints de maladies cardio-métaboliques avec des besoins assez homogènes. Il s’agit des maladies cardio-vasculaires représentées par l’Alliance du Cœur, de l’hypertension artérielle représentée par la Fondation de Recherche sur l’Hypertension artérielle (FRHTA), de l’obésité avec le Collectif National des Associations d’Obèses (CNAO), et bien sûr du diabète avec la Fédération Française des Diabétiques, ce qui représente environ 20 millions de personnes qui ont l’une ou l’autre de ces pathologies et parfois même différentes pathologies associés ».

15% à 40% de consultations en moins à cause des barrières actuelles de sécurité sanitaire
« Nous nous sommes également associés avec la Société Française de Santé Digitale (SFSD) car, pendant cette période, les soins dispensés par téléconsultation ont véritablement explosé et ont permis de sauver un certain nombre de situations. Nous voudrions absolument que ces téléconsultations perdurent car ce qu’il faut bien comprendre, c’est que les barrières de sécurité actuelles nécessaires entraînent une diminution du nombre de patients qui peuvent être vus par les professionnels de santé. Selon les spécialités, il s’agit d’une diminution de 15% à 40% des consultations. Or avec le retard pris, il y a plus de soins à distribuer et la téléconsultation ou le télé soins sont un des moyens de prendre en charge l’ensemble des patients ».

Une étude pour analyser les comportements de santé des malades chroniques selon leur région
« Nous avons réalisé une étude auprès de patients atteints de maladies chroniques dans 14 régions, y compris les DROM (Départements-Régions d’Outre-Mer), incluant 200 personnes par région de façon à pouvoir apprécier significativement les besoins spécifiques de chacune d’entre elles. En effet, on ne peut pas comparer la situation dans des régions qui ont été très impactées par le Covid-19 comme le Grand-Est et l’Alsace, par exemple, avec ce qui s’est passé en Aquitaine ou en Loire-Atlantique ».

Surtout, retourner #voirsonmedecin en consultation ou en téléconsultation !
« L’objectif de la campagne « voirsonmedecin est de vraiment remettre chacun des patients dans un parcours de soins pertinent, soit par le recours à des consultations physiques chez leur médecin, soit si c’est préférable à travers une téléconsultation à distance ».

En savoir plus sur la campagne #revoirsonmedecin : https://www.facebook.com/revoirsonmedecin
Autres interviews vidéo : https://www.acteursdesante.fr/

La campagne #revoirsonmedecin est réalisée par 5 associations concernées par les maladies cardio-métaboliques : Alliance du Coeur, Collectif National des Associations d’Obèses (CNAO), Fondation de Recherche sur l’Hypertension artérielle (FRHTA), Fédération Française des Diabétiques et la Société Française de Santé Digitale (SFSD). La campagne conçue et médiatisée par les agences By Agency et  Lauma Communication  en partenariat avec Acteurs de santé Tv a reçu le soutien de Medtronic qui n’est pas intervenu dans le contenu éditorial.

Marquer les esprits, faire évoluer les comportements
Toutes les actualités de l'agence de RP santé Capital Image
lancement_ruban_de_l_espoir_1.jpg
Activité physique/sportive régulière et alimentation équilibrée : le duo gagnant pour prévenir et lutter contre le cancer du sein !
nouveaute.jpg
La nouveauté dans la prévention des escarres est l’utilisation des pansements hydrocellulaires à 5 couches.
chaymol12.jpg
Entretien avec le Dr Jacques Cheymol, pédiatre à Paris, sur le traitement de l'information santé des adolescents par les médias.
Fédération Nationale de l'Information Médicale
Membre de la FNIM
Acteurs de santé
Abbvie ACCESSIBLE CONSEIL AF3M AFA AFPSSU AFRAVIH AFSOS Air Liquide AMFE AMGEN ANRS APIDIM ARIIS Association France-Côlon BAYER Bayer HealthCare Bristol Meyer CFLHTA CIMA Collectif K EDF Ferring FFAAIR Fondation PFIZER Fondation Stallergenes GSK GSK Santé Grand Public Hôpital Américain de Paris Hospira HTA - Société Française d'Hypertension Artérielle HTAP LEO Pharma Lilly LIR MERCK SERONO MSF OTSUKA SNADOM STALLERGENES Trophées e-santé 2015 UNASDOM SANTE Unilever Université e-santé 2015 upsa VIDAL Viiv Healthcare WELCOOP
CAPITAL IMAGE au coeur de l'info santé - Agence de Relations Publiques et Relations Média Santé
86, avenue des Ternes - 75017 Paris - info[at]capitalimage.net - @s_chevrel