INFOS SANTÉ  :  SANTÉ PUBLIQUE  •  CORPORATE  •  ENVIRONNEMENT  •  MARQUES ET PRODUITS

Rejoignez-nous sur Twitter  Scoop.It  LinkedIn  Facebook

Médecin, malade, journaliste : qui informe qui !?

Publié le samedi 22 février 2014
  
Breve_FNIM-v2.jpg

La Matinale de la FNIM, Fédération Nationale de l’Information Médicale, orchestrée le 19 février par Eric Philippeau, son président, et Stéphanie Chevrel, DG et co-fondatrice de Capital Image, a été l'occasion de présenter sous embargo les résultats de l’étude Ifop/Capital Image « Les Français et l’information Santé » réalisée à l'occasion des 25 ans de l'agence. Le débat était animé par le Dr Marie-Laure Alby, médecin ; le Dr Nicolas Evrard, médecin et journaliste ; et Catherine Cerisey, patiente et blogueuse.

« Aujourd’hui la multiplication des émetteurs de l’information santé avec le développement de nombreux sites d'information d'acteurs publics, privés ou associatifs, et la nouvelle place du patient et des bien portants soucieux de leur santé sur les réseaux sociaux, interrogent sur la relation médecin/malade » constate Stéphanie Chevrel. Quelle est la place du médecin, du journaliste et du patient comme émetteurs d'une information santé de plus en plus complexe et dont le champ ne cesse de s'étendre ?

« Leur responsabilité est importante sachant que 54% des Français sont de plus en plus préoccupés par leur santé et qu’ils trouvent l'information communiquée par les médias ou sur le web, floue et contradictoire, trop importante, voire inutile. Ceci les conduit à chercher à approfondir leurs connaissances en particulier sur Internet et à n’être parfois pour certains patients anxieux pas plus rassurés par cette recherche. En effet, pour ces patients fragiles, cet approfondissement sur Internet ne ferait que renforcer davantage leur peur de la maladie » précise Damien Philippot, Directeur des Études, Département Opinion, Ifop.

En tant que patiente et bloggeuse, Catherine Cerisey pense que « les malades trouvent aujourd'hui sur Internet des informations précieuses partagées par leurs pairs notamment sur les blogs des patients atteints de maladie chronique. Le patient peut alors devenir acteur de sa santé, discuter de sa maladie de façon plus efficace avec le médecin et mieux appréhender une décision thérapeutique. Par ailleurs, sur les blogs et Forums, au delà des modérateurs, il existe une intelligence collective. Les informations erronées ne font pas long feu ! »

Le Dr Marie-Laure Alby, médecin généraliste à Paris, rappelle que « les médecins n'ont pas attendu l'arrivée d'Internet pour tenir compte de l'expertise de certains de leurs patients, mais qu'aujourd'hui, il faut parfois passer beaucoup de temps en consultation à déminer les infos que des patients anxieux ont trouvé sur Internet au détriment du temps passé à la décision médicale avec une prise de risque de l'aggravation de la maladie ».  Marie-Laure Alby regrette également que « les sites Internet scientifiques ne soient pas mieux référencés et accessibles aux malades en France ».

A la fois médecin et journaliste, rédacteur en chef de SanteAZ, le docteur Nicolas Evrard constate qu'il existe « une fracture entre les personnes jeunes et urbaines qui ont des utilisations très différentes des nouveaux moyens de communication ». Il  ajoute aussi : « lorsque les premières informations que l'on découvre sur Internet portent sur la mortalité ou la durée de vie liées à une maladie, elles sont bien différentes des informations qu'un médecin donne à son malade en consultation. Ce type d'information ne peut qu'amplifier l'anxiété de certains patients ». Il précise que « lorsqu'on est journaliste, chaque mot est important. Il faut transmettre une information fiable et nuancée sans pour autant effrayer ».

Table ronde organisée par Capital Image pour la Fnim

Marquer les esprits, faire évoluer les comportements
Toutes les actualités de l'agence de RP santé Capital Image
Pr-Stalder-psoriasis.jpg
Un patient, atteint de psoriasis, a du mal à évaluer sa maladie.
JNMC3.jpg
94% des seniors affirment souffrir de douleurs articulaires et/ou musculaires, ce qui n’est pas sans conséquence sur leur pratique d’activités physique.
jacqueslucas.jpg
Entretien avec le Dr Jacques Lucas, vice-président du CNOM, délégué général aux systèmes d’information en santé
Fédération Nationale de l'Information Médicale
Membre de la FNIM
Acteurs de santé
Abbvie ACCESSIBLE CONSEIL AF3M AFA AFPSSU AFRAVIH AFSOS Air Liquide AMFE AMGEN ANRS APIDIM ARIIS Association France-Côlon BAYER Bayer HealthCare Bristol Meyer CFLHTA CIMA Collectif K EDF Ferring FFAAIR Fondation PFIZER Fondation Stallergenes GSK GSK Santé Grand Public Hôpital Américain de Paris Hospira HTA - Société Française d'Hypertension Artérielle HTAP LEO Pharma Lilly LIR MERCK SERONO MSF OTSUKA SNADOM STALLERGENES Trophées e-santé 2015 UNASDOM SANTE Unilever Université e-santé 2015 upsa VIDAL Viiv Healthcare WELCOOP
CAPITAL IMAGE au coeur de l'info santé - Agence de Relations Publiques et Relations Média Santé
86, avenue des Ternes - 75017 Paris - Tél. : + 33 1 45 63 19 00 - Fax : + 33 1 45 63 19 25