INFOS SANTÉ  :  SANTÉ PUBLIQUE  •  CORPORATE  •  ENVIRONNEMENT  •  MARQUES ET PRODUITS

Rejoignez-nous sur Twitter  Scoop.It  LinkedIn  Facebook

Les femmes et les actifs plus vulnérables face au cancer colorectal

Publié le vendredi 24 février 2017
  

A travers l’enquête « Vivre avec un cancer colorectal »*, l’association France Côlon a souhaité déterminer les attentes et les besoins des patients pour y répondre au mieux et faciliter leur parcours de soins, évaluer les difficultés rencontrées ainsi que les facteurs discriminants. Cette enquête nationale est la première menée sur le vécu des patients et sur le suivi de leur parcours de soins. Rencontre avec Jean-Louis Bertou, président de l’association France Côlon et Stéphane Korsia-Meffre, membre de l’association France Côlon et responsable de l’enquête "Vivre avec un cancer colorectal".

Les femmes et les actifs confrontés à de plus grandes difficultés
Les principaux résultats de notre enquête mettent notamment en avant les difficultés rencontrées par les femmes et les actifs qui sont beaucoup plus importantes que celles rencontrées par les hommes ou les personnes plus âgées ou à la retraite. Les résultats mettent également l’accent sur la méconnaissance des symptômes qui doivent faire penser à un cancer colorectal. Ces symptômes sont mal perçus ou mal identifiés par les personnes qui sont touchées, ce qui conduit au dépistage de cancers colorectaux à un stade avancé. En effet, 18 % des personnes ayant participé à l’enquête ont découvert leur maladie suite à une hospitalisation en urgence, et 33 % des répondants ont attendu au moins 6 mois après l’apparition des premiers symptômes pour consulter.

L’association France Côlon souhaite interpeller les autorités de santé sur la sensibilisation du grand public aux symptômes du cancer colorectal, au-delà du simple dépistage. Plus le cancer colorectal est pris en charge tôt, plus les chances de guérison sont importantes, de l’ordre de 90 % des cas. L’association souhaite également sensibiliser les autorités de santé, notamment l’Institut national contre le cancer (INCa), à l’importance de dépasser le cadre des 50-74 ans, en travaillant notamment avec l’entourage familial du 1erou du 2ème  degré.

Un retour à la vie professionnelle compliqué
A travers cette enquête, les patients déclarent une satisfaction globale envers leur prise en charge, mais certains problèmes ont été rapportés comme le besoin de soutien psychologique chez les femmes. L’association France Côlon doit renforcer cet accompagnement psychologique et réaliser davantage d’outils destinés aux actifs pour les aider à parler de leur maladie au travail, et à mieux assurer leur retour à la vie professionnelle. Aujourd’hui, le vrai problème dans le cancer colorectal est le retour à la vie professionnelle car même guérie, la maladie laisse des traces. En effet, l’intestin ne fonctionne plus aussi bien qu’avant, en particulier en terme d’autonomie. Parfois, les personnes doivent sortir soudainement de réunion pour aller aux toilettes ou éprouvent une grande fatigue, souffrent de troubles de la concentration… Un dispositif d’accompagnement au travail doit être instauré pour que les patients retournent travailler à leur rythme sans avoir l’impression d’être en situation d’échec.

* Enquête « Vivre avec un cancer colorectal » réalisée par l’association France Côlon, avec le soutien financier de la Fondation Roche et l’intervention d’Epidaure, auprès de 225 patients atteints d’un cancer colorectal (questionnaires remis dans les services hospitaliers ou disponibles en ligne) – de septembre 2014 à septembre 2015.

En savoir plus, http://www.webtv-colon.fr/

http://www.france-colon.fr/fr/

Marquer les esprits, faire évoluer les comportements
Toutes les actualités de l'agence de RP santé Capital Image
lesFcs-info_sante.jpg
Newsletter janvier 2014 : communiquer pour mieux faire connaitre et reconnaitre les maladies rares et taboues
Faye.jpg
Entretien avec Pr Ousman Faye, chef du service de dermatologie, centre national d’appui à la lutte contre la maladie, Bamako (Mali)
campagnes2.jpg
Tous les participants au Festival de la Communication Santé livrent leur impression avant ou après leur présentation devant l'1 des 8 jurys.
Fédération Nationale de l'Information Médicale
Membre de la FNIM
Acteurs de santé
Abbvie ACCESSIBLE CONSEIL AF3M AFA AFPSSU AFRAVIH AFSOS Air Liquide AMFE AMGEN ANRS APIDIM ARIIS Association France-Côlon BAYER Bayer HealthCare Bristol Meyer CFLHTA CIMA Collectif K EDF Ferring FFAAIR Fondation PFIZER Fondation Stallergenes GSK GSK Santé Grand Public Hôpital Américain de Paris Hospira HTA - Société Française d'Hypertension Artérielle HTAP LEO Pharma Lilly LIR MERCK SERONO MSF OTSUKA SNADOM STALLERGENES Trophées e-santé 2015 UNASDOM SANTE Unilever Université e-santé 2015 upsa VIDAL Viiv Healthcare WELCOOP
CAPITAL IMAGE au coeur de l'info santé - Agence de Relations Publiques et Relations Média Santé
86, avenue des Ternes - 75017 Paris - Tél. : + 33 1 45 63 19 00 - Fax : + 33 1 45 63 19 25